2017

L’école sous Hollande : retour sur le quinquennat

francois-hollande-et-najat-vallaud-belkacem-la-ministre-de-l-education-nationale-photo-afp-1474530504Les primaires de la gauche ne vont plus tarder, le président Hollande n’est pas candidat à sa propre succession, et il n’aura pas à assumer personnellement un bilan catastrophique en matière d’éducation.

Il y a pourtant beaucoup à dire. L’école est traditionnellement l’enfant chéri des gouvernements de gauche, mais elle a particulièrement souffert durant ces cinq dernières années. Un volontarisme affiché, non suivi d’effets : les promesses d’embauche dans le secteur de l’enseignement n’ont pas trouvé preneur. Des réformes coûteuses et désastreuses, et un fruit sur la ligne d’arrivée : l’explosion de l’enseignement à domicile, la croissance spectaculaire des écoles indépendantes, et l’irruption du thème de la liberté scolaire dans la campagne de la droite, comme alternative à un système en mal de renouvellement.

Jean-Baptiste Noé, historien et écrivain, revient en détails sur les réalisations du quinquennat de François Hollande.

Retrouvez ici son article pour Contrepoints.

Commentaire • [ Permalien ]
2017

Petit panorama de l’école en France

15337604_1315676441807510_8577924546806672749_nA chaque fois qu’il est question d’école, la gratitude de la Nation est renouvelée à Jules Ferry qui aurait, après des siècles d’inertie obscurantiste, eut le génie d’inventer l’école publique, gratuite, laïque et obligatoire. Mais non, Jules Ferry n’a pas inventé l’école…

Virginie Subias-Konofal, agrégée de Lettres Classiques et docteur ès Lettres, a présenté en décembre dans le cadre des Conférences de l’Institut Libre de Formation des Maîtres une conférence décapante sur tous les préjugés de l’histoire de l’éducation en France.

Retrouvez l’intégralité de son intervention à l’adresse suivante :
http://www.ilfm-formation.com/conference-ecolatres-petit-panorama-de-lecole-france/

Commentaire • [ Permalien ]
2017

Une jeune directrice d’établissement se confie

img_3980
A 27 ans, Constance Burg est déjà directrice de l’école Saint-Joseph l’Espérance, un établissement primaire hors-contrat qui a ouvert en septembre 2016 à Vernon (Eure).
Après des études de droit, Constance est tombée dans « la marmite de l’enseignement » en suivant une formation à l’ILFM (Institut libre de formation des maîtres) qui prépare notamment les futurs instituteurs de l’enseignement hors-contrat. Lire la suite

Commentaire • [ Permalien ]
2016

Entreprendre et décider : 100 jours pour réformer l’Education nationale

cours-sainte-therese_autorisees_mars2012-313

« En mai 2017 arrivera un nouveau ministre de l’Education Nationale. Comme à chaque nouveau scrutin ou à chaque remaniement d’ampleur, le Président et son Premier Ministre devront choisir entre deux voies: soit choisir un personnage falot qui ne touchera rien et habillera son immobilisme à coup de réformettes pour amuser la galerie (cas le plus fréquemment rencontré), soit choisir un réformateur (ou une réformatrice) bien décidé à améliorer notre performance éducative. »

Lire la suite

Commentaire (1) • [ Permalien ]
2016

Une école au service de la vie !

improved-logoCaroline Sost, diplomée d’une grande école de commerce, vient de l’entreprise.

Désireuse de donner plus de sens à sa vie, elle fonde une école dans le XIXème arrondissement, Living School, qui est plus qu’une école. C’est un incubateur de changement social comprenant notamment une école de parents. Cette actrice de l’innovation sociale dit qu’on ne peut pas changer l’école si l’on n’a pas une vision globale du changement, qu’on n’enseigne comme on est et qu’il faut être exemplaire, que chaque enfant a un talent unique et merveilleux et que l’école doit lui donner la confiance de développer ce talent plus tard mais aussi tout de suite, avec l’aide et dans le cadre de l’école. C’est en cela que c’est une école éco-citoyenne. Lire la suite

Commentaire • [ Permalien ]
2016

Une gratuité qui peut coûter cher : le point de vue de X. Fontanet, président d’Essilor

1416413906_xavier-fontanet-webLa gratuité est indiscutable dans le domaine régalien (police, justice, affaires étrangères et armée). En revanche, dès qu’on en sort, elle pose au moins trois problèmes. D’abord, elle détruit dans l’esprit du citoyen l’idée que le service public a un coût. Ensuite, elle dévalorise le travail de nos agents publics en ne donnant pas la mesure de son vrai prix. Enfin, elle est une forme de dumping qui rend difficile l’émergence de nouvelles formules. Lire la suite

Commentaire (1) • [ Permalien ]
2016

PISA 2015… on réforme, et rien de nouveau sous le soleil.

pisalogo1Hier étaient publiés les fameux classements PISA, établis par l’OCDE, pour comparer les résultats des élèves de 15 ans des pays membres de l’organisation internationale.

Il y a trois ans, les résultats obtenus par la France avaient déclenché l’ire du Ministre de l’Education d’alors, Vincent Peillon, qui les avait jugés « inacceptables ».
Les coupables étaient tout désignés : le précédent gouvernement, accusé d’avoir supprimé des postes, d’avoir osé remettre en question la carte scolaire, censée garantir le brassage social. Mais les racines du mal étaient profondes, de l’avis-même de Vincent Peillon, qui appelait de ses voeux une ambitieuse « refondation de l’école ». Lire la suite

Commentaire (1) • [ Permalien ]
2016

La France, cancre en mathématiques et en sciences

2015_soclecommun_infographie-1_415704Un classement récent – un de plus ! – le Trends in Mathematics and Science Study, établis pour les élèves de CM1, classe les écoliers français en dernière position pour les mathématiques, et à l’avant-dernière place pour les sciences.
Avec 488 points en maths et 487 en sciences, la France se situe en dessous de la moyenne internationale, qui est à 527 et 525 points dans ces deux disciplines.

En plus de ces mauvais résultats, le classement révèle le malaise général des enseignants français devant les disciplines scientifiques. Lire la suite

Commentaire • [ Permalien ]
2016

Un enjeu crucial aujourd’hui : à qui revient-il d’éduquer ?

conf-ydecacquerayA l’occasion de l’ouverture de la Formation des éducateurs, proposée par l’Institut Libre de Formation des Maîtres, Yann de Cacqueray, directeur de l’établissement Notre Dame d’Ormeau (49) proposait samedi 12 novembre à ses auditeurs une conférence extrêmement stimulante sur le thème « A qui revient-il d’éduquer ? »

Nous vous proposons de la retrouver en direct à cette adresse.

N’hésitez pas à la diffuser largement autour de vous !

Commentaires (2) • [ Permalien ]
2016

Une nouvelle Classe Préparatoire Médecine au Collège Stanislas

option-prepa-medecine-au-lyceeA la rentrée 2016, une Classe Préparatoire Médecine a ouvert ses portes au sein du Collège Stanislas, à Paris.

Une approche tout à fait nouvelle, qui vise à proposer aux étudiants inscrits, sur un cursus de 3 ans, les fondamentaux méthodologiques pour réussir leurs études de médecine, mais également, une approche au service de la vie : une formation est ainsi proposée en sciences humaines (philosophie, psychologie, éthique et droit), afin d’offrir aux étudiants les moyens d’une véritable approche éthique de la profession qu’il leur sera donné d’exercer. d’exercer. Stanislas, institution catholique de référence dotée d’une forte aumônerie, puisera naturellement dans la philosophie réaliste et l’anthropologie catholique pour aider les futurs professionnels de la médecine à prendre la mesure de leurs responsabilités humaines et sociales et toujours voir l’homme dans chaque malade à soigner. Les étudiants de la classe préparatoire peuvent ainsi obtenir, en 3e année, un diplôme de Philosophie option bioéthique.

La classe préparatoire entend ainsi se placer sous le regard du Pr. Jérôme Lejeune, ancien élève du Collège Stanislas, et pour qui « la technique est cumulative » tandis que « la sagesse, elle, ne l’est pas. »

Pour plus d’informations, cliquer ici.

Commentaire • [ Permalien ]