2017

Dynastie : le jeu de cartes pour apprendre l’Histoire de France

Mère de famille, passionnée d’histoire, Véronique Muzio a conçu avec succès un jeu de sept familles pour faire découvrir l’histoire de France avec rigueur et légèreté. Elle nous explique sa démarche.

Vous partez d’un constat : votre génération, en tant que parents, n’a pas reçu le matériel suffisant pour transmettre à son tour à ses enfants, notamment en matière d’histoire. Comment l’expliquez-vous ? Choix idéologique ? Méthodes d’enseignement ?

Véronique Muzio : A mon avis, l’histoire a été enseignée de façon trop cérébrale, voire déconnectée des réalités enfantines.

Les enfants visuels dont je faisais partie se souviennent de cet enseignement comme une matière besogneuse, de dates à apprendre par cœur, de grandes figures aux portraits figés. Un souvenir négatif, bien loin de la tradition orale où le sage racontait devant un auditoire émerveillé l’aventure de son pays.

J’ai constaté que les enfants grands lecteurs sont devenus des parents plus capables de transmettre. Il semblerait que leurs escapades littéraires les aient aidés à franchir les cloisonnements spatio-temporels et à s’intéresser à ces époques passées.

Je suis convaincue qu’il ne faut pas avoir peur de poser les bases d’un grand récit épique. L’histoire doit rester à sa portée pour que l’enfant puisse se projeter et rêver.

Finalement, peu importent les dates isolées à apprendre par cœur… L’absence de fil conducteur chronologique a fini de casser la mémorisation par imbrication. Ce fil visuel nécessaire permet de situer les personnages dans leur filiation et dans leur époque, de les associer à des habits, à une architecture, à des grands événements… Un enseignement déshumanisé peut casser la transmission et empêcher certains enfants de prendre goût à leur histoire.


Malgré cette absence de transmission, il y a la conscience d’un manque, comme si on ne pouvait se passer d’Histoire…

Véronique Muzio : : L’histoire est naturelle à l’Homme… Notre humanité nous oblige à chercher nos racines, à nous situer dans un temps et une lignée. D’ailleurs, je suis convaincue que la généalogie, parce qu’elle nous concerne tous, est une porte d’entrée dans la mémorisation de l’histoire.

Dans le jeu DYNASTIE «Le temps des Mérovingiens», j’ai particulièrement insisté sur cette transmission de père en fils. Parcourir les événements en passant d’un personnage à l’autre permet d’inclure naturellement l’ordre du temps et de comprendre l’imbrication des évènements.

« La Caverne », pourquoi ? Une référence à Platon ?

Véronique Muzio : Platon, et Ali baba!

Ali-Baba, parce que je ne suis pas une intellectuelle… c’est le besoin de transmettre à mes enfants qui m’a forcée à sortir de ma léthargie. En cherchant à comprendre j’ai eu la joie de découvrir un trésor que je veux partager.

Dans le mythe de la Caverne de Platon, les ombres projetés sur le mur sont accessibles et donc essentielles pour avoir une première appréhension de la réalité. Sans ce premier reflet du monde extérieur, est-il concevable d’avoir l’idée de se retourner et d’aller voir plus loin ? Les jeux des Editions LaCaverne sont un peu comme ces ombres. Ce sont des bases de départ accessibles pour donner envie d’en savoir plus.

J’ai réalisé, certes tard, qu’avant d’être des personnages, les grande figures de notre histoire étaient bien des hommes, vivant dans une époque, avec leur petit quotidien et leurs exploits. C’est cette proximité, avec ces gens qui ont changé le monde par leurs décisions quotidiennes et qui pourraient être nous, que je veux rétablir.

Il existe depuis quelques années déjà différents jeux de cartes historiques. Quelle est la spécificité des jeux « Dynastie » ?

Véronique Muzio : Les jeux de cartes DYNASTIE sont des jeux de liens.

– De liens intergénérationnels car leur mécanique très simple sur la base d’un jeu de sept familles les rend accessibles à tous les âges.

– De liens entre les cartes car les cartes/images indépendantes s’assemblent pour composer une scène historique. Les enfants aiment particulièrement réunir les cartes et recomposer les fresques.

Comment les professeurs reçoivent-ils votre initiative ? Vous touchez aussi des enseignants du public ?

Véronique Muzio : Spontanément je vous dirais : “l’histoire pour tous !” Les professeurs sont enchantés. J’ai d’excellents retours.

Et pour finir… quelle est votre période de l’histoire de France préférée ? Et le personnage pour lequel vous avez le plus d’admiration ?

Véronique Muzio : TToutes les périodes de l’histoire sont à connaître. Elles nous renseignent sur notre passé et nous font comprendre le présent. Elles permettent d’inscrire les hommes dans des possibles et de prendre du recul par rapport aux conséquences des actes posés. Se situer dans le temps est libérant, j’ai appris beaucoup et ai le cœur plus léger pour regarder mon temps et ses échecs en constatant que ce n’est pas de pire en pire… Retrouver ses racines, et surtout la puissance de nos choix quotidiens. C’est libérant et motivant de savoir que des hommes ont fait l’histoire sans savoir l’histoire qu’ils faisaient !

Avec de bonnes bases, le futur devient plein de possibles !


Pour le lancement du 2e jeu, Les Carolingiens, Les Editions La Caverne proposent une campagne de financement participatif sur Ulule, accessible à cette adresse : https://fr.ulule.com/dynastie2/. Participer à la campagne vous permet de précommander en exclusivité un exemplaire du jeu “Les Carolingiens”.

Soutenez cette campagne intelligente pour la culture de nos enfants !

Catégorie(s) : Actualités, Pédagogies • Mot(s)-clef(s) : , , , • [ Permalien ]

Une réponse à Dynastie : le jeu de cartes pour apprendre l’Histoire de France

  1. GALLEGO BERNARD dit :

    Comment acheter le lot Mérovingiens et Carolingiens pour 25 €: impossible à trouver dans le labyrinthe… du site…
    Cordialement à vous.
    B. Gallégo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *